Pierre Szalowski, bonheuraturge

Michel
Michel Joanny-Furtin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Son second roman «Mais qu'est-ce que tu fais là tout seul?» sort aujourd’hui

Pierre Szalowski publie aujourd’hui son deuxième roman. Mais qu'est-ce que tu fais là tout seul ? remporte déjà un vif succès en France, où il a d'abord été publié. Le livre raconte une fois de plus l'hiver d’ici, en 1988. L'action se passe encore à la veille de Noël, et met en scène un joueur de hockey connu… pour ses frasques en dehors de la glace.

Pierre Szalowski

Français d'origine, Pierre Szalowski réside à Outremont depuis de nombreuses années. Il est l’auteur du très populaire Le froid modifie la trajectoire des poissons, primé Relève Archambault 2008, et vendu à près de 10 000 exemplaires.

Et bien que l’histoire de ce livre se déroule à Montréal, en pleine crise du verglas, cette œuvre a fait le tour du monde et s’est vendue dans plusieurs pays, par exemple en Espagne avec environ 30 000 exemplaires. Bref, cet auteur, qui raconte le Québec, est l’un des plus traduits dans le monde, soit pas moins de douze langues.

Tout avait commencé pour lui en 1997 lorsqu’il est arrivé pour ouvrir UbiSoft dont il fut l’un des vice-présidents. En 2002, il choisit l’écriture. Viendra, entre autres, le scénario du film Ma fille, mon ange, d’Alexis Durand-Brault (2007).

« Quand j’étais plus jeune, je m’étais dit ''un jour, j’écrirais'', mais c’est tout. Puis j’ai mis quelques idées sur le papier, puis j’ai continué le travail. En fait, j’ai suivi la carrière du livre plus que suivre ma ''carrière'' », s’amuse Pierre Szalowski.

« Je suis un indécrottable bonheuraturge. Même dans la littérature, une belle histoire peut se terminer bien », affirme cet optimiste féroce. « Avec moi, ça commence mal, mais ça finit bien. J’aime rendre une histoire positive, que le livre fasse du bien. Dans ma vie, c’est pareil. Par exemple, mon meilleur ami n’est pas celui à qui je confie mes peines; c’est celui avec qui je m’amuse le plus… »

Des deuils et des rêves

« J’ai écrit ce livre au lendemain de la mort de ma mère », confie-t-il. « Perdue durant l’écriture de ce roman », lui dédicace-t-il à l’orée de l’ouvrage. « Je ne suis pas du genre à me gratter le bobo. Plus que cicatriser, il s’agit de transformer sa peine. »

« Mon meilleur ami n’est pas celui à qui je confie mes peines; c’est celui avec qui je m’amuse le plus… » Pierre Szalowski

Selon l’auteur, l’écriture, le récit, le conte le permet. « Le rêve, c’est le fruit de mon père, reprend Pierre Szalowski. ''Fais ce que tu as envie, le reste suivra'', me disait-il. » Ce père « perdu bien avant que je n’imagine écrire », ajoute-t-il dans cette même préface.

« Bien sûr, les contingences de la vie sont ce qu’elles sont, mais il faut toujours essayer de se remettre sur les rails de ses propres envies. Par exemple, je connais un cadre chez Desjardins qui rêve de faire… des fromages de chèvre. »

Dans cette histoire publiée chez Hurtubise ce 11 octobre, Martin Gagnon est un hockeyeur de renom, dont les frasques ont plus souvent fait la manchette que ses scores.

« Un joueur de hockey échangé contre des considérations futures…, c’est dire le côté éphémère de leur destin ou tout peut basculer en bien comme en mal du jour au lendemain, commente Pierre Szalowski, et le peu de considération qu’on fait de l’humain. Pour écrire cette histoire, j’avais rencontré quelques joueurs du Canadien… »

Son personnage revient à Montréal alors que personne ne l’attend et traversera une nuit pleine de promesses pour se reconstruire, entre la résilience et la rédemption.

«Mais qu'est-ce que tu fais là tout seul ?», de Pierre Szalowski.

Éditions Hurtubise (368 pages)

Organisations: UbiSoft, Desjardins

Lieux géographiques: Montréal, Outremont, Espagne Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires