Quelques échos du conseil d'Outremont

Michel
Michel Joanny-Furtin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La séance du conseil d’arrondissement d’Outremont s’est déroulée devant un auditoire d’une vingtaine de citoyens et n’a duré à peine plus qu’une heure.

Marie Cinq-Mars a rappelé la nouvelle dénomination du parc Dunlop qui s’appellera désormais parc Jacques-Tessier du nom d’un pionnier d’Outremont du 18e siècle. Cette dénomination a fait l’objet d’une petite cérémonie dimanche dernier dans le cadre des journées de la culture avec des personnages costumés et les représentants de la Société d’Histoire d’Outremont à l’origine de cette nouvelle appellation.

« La collecte des résidus alimentaires, la collecte brune, débutera le lundi 5 novembre, a annoncé la mairesse en ouvrant la séance. Deux bacs de tailles différentes seront distribués d’ici là. Marie Cinq-Mars s’est par ailleurs réjouie de la démolition du curling qui commence ces jours-ci et dont le terrain sera ensuite décontaminé d’ici cet hiver.

Marie Cinq-Mars a rappelé la nouvelle dénomination du parc Dunlop qui s’appellera désormais parc Jacques-Tessier du nom d’un pionnier d’Outremont du 18e siècle. Cette dénomination a fait l’objet d’une petite cérémonie dimanche dernier dans le cadre des Journées de la culture avec des personnages costumés et les représentants de la Société d’Histoire d’Outremont à l’origine de cette nouvelle appellation. « On n’enlève rien à notre ancien maire Dunlop qui conserve son avenue et l’on ajoute une part d’histoire à nos parcs. »

Elle a par ailleurs invité les Outremontais à visiter le petit parc récemment aménagé sur l’îlot McNider. À la fin de son préambule, la mairesse a rappelé le traditionnel souper d’huîtres du comité de jumelage qui aura lieu le vendredi 19 octobre prochain.

Quelques résolutions

Le conseil d’arrondissement a proclamé la semaine du 20 au 27 octobre « Semaine des bibliothèques publiques », un événement annuel auquel l’arrondissement participe assidûment.

Dans le même ordre d’idées, le conseil des élus appuie la déclaration universelle sur les archives, et s’engage « à prendre des mesures adéquates visant à sauvegarder, protéger et mettre en valeur le patrimoine culturel et naturel ainsi qu'à favoriser la diffusion des savoirs et des connaissances qui les distinguent. »

Le conseil d’arrondissement octroie un contrat de réfection des toits de la Maison McFarlane à la firme Couverture Montréal-Nord (32 767,88$), et un contrat pour le remplacement des clôtures des tennis du parc Saint-Viateur à la firme Clôtures Sentinelle (63 805,38$). L’arrondissement fera l'acquisition d'un épandeur d'abrasif en acier inoxydable auprès de la compagnie Phil Larochelle Équipement (5326,79$).

Les élus ont approuvé un PIIA (plan d'implantation et d'intégration architecturale) relatif à la construction d'un pont ferroviaire sur le futur Site Outremont. Ils ont également entériné rétroactivement au 14 septembre la nomination permanente de Pascale Lebel au poste de secrétaire recherchiste de l'arrondissement; et approuvé la création du comité consultatif de l'avenue Laurier.

Les questions du public

Claude Gladu a interpellé, un peu vertement, le conseil des élus quant aux frais d’avocatS engagés pour l’affaire Harbour. « 300 000$ pour un procès qui n’a pas encore commencé ! Pourquoi autant ? ». La secrétaire d’arrondissement a rappelé que ce dossier judiciaire est assumé et suivi par le contentieux de la Ville centre et ne touche pas les finances de l’arrondissement.

Monique Millette est venue rappeler l’engagement de l’arrondissement envers les aînés. « Une maison Carpe Diem, qui assiste les malades d’Alzheimer, comme en souhaite une, Line Vincelli, directrice de la Résidence Outremont, devient une nécessité à Outremont. On trouve de l’argent pour démolir le curling, mais pas pour bâtir une maison d’aide ? »

« Je n’ai jamais refusé mon aide à tout projet envers nos aînés », a insisté la mairesse Cinq Mars. « Mais on ne peut consacrer un espace public comme le terrain du curling par exemple à un projet privé. Il y a peu de terrains publics disponibles à Outremont. Il y aura sans doute des opportunités sur le futur Campus Outremont.«

«Mais si on vend un terrain public au privé, on en prive les générations futures de notre communauté. De plus, une telle vente ferait l’objet d’un appel d’offres, auquel Madame Vincelli pourrait enchérir, mais avec le risque qu’une offre plus importante l’en prive. La procédure est donc plus complexe qu’on pense. »

Line Vincelli est d’ailleurs intervenue un peu plus tard pour demander des vignettes de stationnement de courtoisie pour les visiteurs de sa résidence. « La difficulté de stationner dans le secteur réduit les visites des familles et pénalise le travail de nos intervenants.

- On pourrait faire un projet pilote sur cette question avec votre maison d’accueil, lui a répondu Ana Nunès.

- Mais on ne peut pas assurer un espace public à une structure privée, a rappelé Céline Forget. À moins de faire passer plus souvent la sécurité publique pour libérer le stationnement abusif. Connaissant le secteur, à chacun de prendre ses dispositions quand il visite ses proches. »

Eve Beaudin a demandé qu’on relève les mesures de ralentissement de la circulation sur McEachran entre Côte Ste-Catherine et Bernard, où très peu de conducteurs respectent la limitation à 30 km/h. Selon ses chiffres, 90% des usagers de ce tronçon sont au-dessus de cette limite de vitesse!

Pierre Lacerte voulait savoir si l’arrondissement avait rappelé à M. Weizberger les résolutions de la lettre d'entente du 19 décembre 2003 entre lui et le directeur de l’arrondissement de l’époque autorisant un terminus d’autobus intercités devant son école hassidim dans le secteur Atlantique et seulement à cet emplacement.

« Un silence qui en dit long », a commenté Pierre Lacerte en quittant le micro. Rappelons que, comme convenu lors du conseil de septembre, Marie-France Paquette doit faire une première vérification auprès de la Sécurité publique, puis transmettre la demande auprès du Commandant François Leblanc au poste de quartier 24.

Étienne Coutu, ancien candidat municipal pour Projet Montréal en 2009 a sollicité les élus pour commenter les récentes révélations de la Commission Charbonneau, et si ceux-ci avaient eu connaissance de certaines rétributions liées à des contrats de travaux. « Nous ne ferons pas de commentaires, et nous attendrons le rapport de la commission », a répondu la mairesse.

Un imprimé issu du blogue de la conseillère indépendante Céline Forget a été remis à L’Express d’Outremont, dans lequel elle commente et met en perspective les extraits d’un article de notre confrère Éric Clément à La Presse sur l’affaire de l’ancien maire Harbour.

Pour conclure, Mariclaude Ouimet a demandé quand aura lieu l’ouverture du poste de directeur de l’arrondissement en remplacement de M. Beaudet, parti en juin 2011, et dont l’intérim est assuré depuis par Pierre Chapuis ? « C'est la Ville-centre qui gère les ressources humaines et décide du moment des procédures… »

Organisations: Conseil d'Outremont, Conseil des élus, Société d’Histoire d’Outremont à l’origine Maison McFarlane Couverture Montréal-Nord Clôtures Sentinelle Phil Larochelle Équipement Carpe Diem Commission Charbonneau La Presse

Lieux géographiques: Campus Outremont, Parc Dunlop, Parc Jacques-Tessier îlot McNider Parc Saint-Viateur Avenue Laurier Secteur Atlantique Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires