La belle saison commence

Michel
Michel Joanny-Furtin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La toute première programmation du Théâtre Outremont

« Une programmation entre le rêve et le réel », explique Raymond Cloutier, directeur artistique du Théâtre Outremont, en présentant la saison 2012-2013 qui sera distribuée dans le courant de la semaine prochaine et encartée dans L’Express d’Outremont.

« Pour moi, cette programmation est entre le rêve et le réel. Rappelons que je suis arrivé à la mi-mars et un certain nombre de choix avaient été faits auparavant. Il faut savoir que l’offre culturelle de la métropole est importante, et le Théâtre Outremont vit dans un contexte ''assis entre deux chaises''. Nous sommes une maison citoyenne qui appartient à l’arrondissement avec une corporation qui en gère le mandat. Et cette maison est liée au réseau Accès Culture, un bouquet d’offres dans lequel on peut puiser. »

« Parallèlement, nous sommes affiliés à plusieurs réseaux qui offrent aux compagnies de produire leurs spectacles dont parfois les frais sont assumés par le Conseil des arts de Montréal. Ce sont des spectacles de haute qualité et nous disposons d’une scène pas mal convenable, un théâtre de grande dimension avec presque 800 places. »

« Cette programmation est la première et elle a été faite par une partie de l’équipe. Je suis venu faire le ''partage des nuages'', en ajoutant mes propres choix, je ne vous dirais pas lesquels », sourit-il en clin d’œil.

« Le bouquet d’offres avait donc été défini très vite en janvier/février avant ma venue. On fait des choix de spectacles difficilement accueillis ailleurs. Par exemple, on sait que notre plateau attire beaucoup les danseurs. De plus, j’ai une tendance forte au théâtre, et plus au théâtre social et populaire qui s’adresse à des préoccupations civique et citoyenne. Et j’ai reçu beaucoup d’appels de gens qui veulent se produire ici, ce qui me permet d’accueillir des artistes comme Fred Pellerin, Anne Sylvestre, Lewis Furey, etc. »

Faire vivre l’outil

« Comme quoi le hasard fait bien les choses, puisque nous sommes seulement trois salles de cette envergure entre Longueuil, Sainte-Geneviève et nous. Nous disposons d’une salle assez attractive, proche du centre-ville en périphérie du Quartier des spectacles et qui est en même temps un théâtre de quartier, au coin de la rue où l’on vient à pied… »

« Il nous faut donc attirer un public large dans une offre culturelle montréalaise très fournie. Il nous faut donc des signatures pour attirer ces publics, mais je ne veux pas non plus d’un garage comme on dit dans le jargon, où l’on engrange du public. »

« Dans cette programmation, il fallait penser aux enfants, aux familles, au cinéma. Le lieu a une vocation multidisciplinaire, multiculturelle, multiformes, etc. Ce n’est pas son mandat que cette salle devienne un lieu spécialisé. Toutefois, je souhaite à long terme que le théâtre soit reconnu pour être la maison de quelque chose, et là, c’est tout l’aspect des résidences qu’il va falloir qu’on développe », explique Raymond Cloutier

« Comme directeur artistique, je voudrais me rendre jusqu’à devenir producteur de contenu. Je suis en train de réfléchir à, peut-être, accueillir de façon je ne dirais pas permanente, mais assez constante, une troupe de théâtre qui, par exemple, n’aurait pas de lieu d’accueil ou de plateau à soi. Or, mis à part quelques semaines où la salle est occupée cinq soirs, le plateau est sous-utilisé trois jours par semaine. Et ce plateau pourrait devenir un lieu de répétition, un lieu de travail, un lieu de recherche. Faire vivre l’outil et que l’outil fasse vivre les artistes. »

La saison Automne-Hiver dès la semaine prochaine

Le volet Solo conférences, qu’on trouvera à plusieurs endroits dans le programme, fera la part belle à des personnalités comme Jean-Louis Trintignant, mais aussi Albert Millaire, Marcel Sabourin, Serge Bouchard. « J’ai dit à ces gens-là que je leur donnais carte blanche. Vous aurez le plateau, il y aura un public, vous et votre liberté complète de parole… »

« Nous avons par ailleurs définis des prix très bas et toutes taxes incluses, sauf si vous passez par le réseau Admission. Le site web a pris beaucoup de temps à construire, et il reste un travail titanesque à faire pour le développer et le faire vivre. »

Le Théâtre Outremont va-t-il devenir un lieu couru ? « Il le faut! Il le faut, c’est le défi ! Si, après tous ces choix-là très attractifs, le public n’est pas au rendez-vous, il faudra se poser la question de son avenir », lance Raymond Cloutier.

La programmation Automne-Hiver sera distribuée dès la semaine prochaine. « Comme j’avais peur que ça se retrouve trop vite dans le bac de recyclage, on fera une programmation Hiver-Printemps en janvier. Ce qui nous permettra d’ajouter des accueils de dernière minute… »

Organisations: Théâtre Outremont, Accès Culture

Lieux géographiques: Montréal, Longueuil, Sainte-Geneviève

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires