Droit de religion en prison

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

«Les conservateurs vont à l’encontre de la Charte» - Irwin Cotler

Le porte-parole libéral en matière de justice et de droits de la personne, le professeur Irwin Cotler, a fait la déclaration suivante cette semaine concernant la décision des conservateurs d’annuler le programme de l’aumônerie du Service correctionnel du Canada (SCC) en éliminant les aumôniers non chrétiens des établissements.

«Les conservateurs doivent (…) respecter les valeurs de la liberté de conscience et de religion (…) enchâssées dans notre Charte », insiste le député fédéral Irwin Cotler.

« La décision du gouvernement conservateur de ne pas renouveler les contrats des aumôniers non chrétiens dans les prisons fédérales, forçant ainsi les détenus d’autres confessions à se tourner vers les aumôniers chrétiens pour obtenir des services d’ordre spirituel, est complètement discriminatoire. »

« Le ministre de la Sécurité publique réplique que "le choix et la sélection de quelle religion sera privilégiée ne fait pas partie de ses responsabilités", mais en finançant les aumôniers chrétiens seulement, c’est exactement ce qu’il fait », dénonce le représentant du comté de Mont-Royal à la Chambre des Communes à Ottawa.

« Les conservateurs doivent reconnaître cette contradiction, rétablir le financement pour des aumôniers de toutes les croyances, et respecter les valeurs de la liberté de conscience et de religion – et d’égalité devant la loi – enchâssées dans notre Charte canadienne des droits et libertés. »

(M.J.-F.)

(Source: Bureau de comté)

Organisations: Chambre des Communes à Ottawa, Bureau de comté

Lieux géographiques: Mont-Royal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires