Premiers pas de rugby pour les Carabins

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

À une semaine de l’ouverture des saisons universitaires de rugby au Québec, les nouvelles formations féminine et masculine des Carabins de l’Université de Montréal (UdeM) sont fébriles de démarrer leurs activités.

Michel François, entraîneur-chef de l’équipe féminine, et Alexandre Saint-Bonnet, entraîneur-chef de l’équipe masculine, de rugby des Carabins de l’Université de Montréal.

Ceux et celles qui représenteront l’UdeM ont foulé officiellement le terrain Vincent-d’Indy, récemment ouvert au CEPSUM, mercredi dernier pour le début de leurs camps d’entraînement.

Des joueurs de rugby d’expérience et d’autres provenant de sports tels que le football, le basketball et la natation ont répondu à l’invitation des entraîneurs et ont participé au camp de sélection qui s’est terminé lundi dernier.

« Les athlètes qui se sont présentés à notre camp de sélection ont tous démontré qu’ils voulaient devenir des joueurs de rugby », affirme Alexandre Saint-Bonnet, entraîneur-chef de l’équipe masculine. « Il ne fait aucun doute que tous veulent faire partie de la famille des Carabins. »

Ces entraînements intenses donnent droit à de solides contacts et à de belles démonstrations d’agilité. Toutefois, malgré la compétition sur le terrain pour se tailler un poste sur l’équipe de 35 joueurs, il y a beaucoup de camaraderie dans l’entourage des deux formations. « On ressent une saine ambiance, assure Saint-Bonnet. Une belle fraternité s’est déjà créée. »

« Nous sommes super excités, affirme l’athlète Aymeric Guy. On s’est entraîné sérieusement cet été et on a confiance d’être compétitif dès cette année. » Les joueurs qui possèdent de l’expérience ont été accueillants envers les nouveaux venus et sont ouverts à leur expliquer les bases du rugby.

« On exerce un genre de parrainage naturel », dit Émilie Kaiser, l’une des joueuse d’expérience prenant part au camp d’entraînement. « Nous sommes ouvertes aux questions, mais c’est sûr que les filles qui viennent jouer avec nous savent un peu à quoi s’attendre sur le terrain. »

Deux réalités différentes

L’équipe féminine a attiré moins de nouveaux venus que son homologue masculin et cherche à ajouter de nouvelles joueuses pendant la tenue du camp d’entraînement.

« C’est une belle opportunité de s’intégrer à la culture du sport d’excellence à l’UdeM », souligne Michel François, l’entraîneur-chef de l’équipe féminine. « Pour plusieurs, le rugby est un sport à découvrir et on travaille sur les concepts de base et le conditionnement physique. On commence à bâtir un programme par la base. Les joueuses qui ont de l’expérience reconnaissent qu’il y a une période d’acclimatation, mais elles doivent tout donner pour faire l’équipe en même temps. »

Des premiers matchs historiques

Le lundi 3 septembre, l’équipe féminine jouera le premier match officiel de rugby de l’histoire des Carabins. Elle se mesurera aux championnes en titre, le Rouge et Or de Laval, à Québec.

De leur côté, les hommes joueront leur première partie au CEPSUM le samedi 8 septembre. Ils se mesureront également aux champions en titre, les Redmen de McGill.

(Source: UdeM)

Organisations: UdeM, Or de Laval, Redmen de McGill

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires